Cliquez sur     "plus"    pour lire toutes les rubriques

 

 

Bienvenue sur le site d'A2PL

Association des Patrimoines du Pays Landescot

Avensan 13 octobre : un écrivain, Paul Rabot

Voir la fiche Paul Rabot

Intérieur du clocher, beffroi supportant les deux cloches
© A2PL /SFC

A2PL obtient la protection

au titre des Monuments Historiques

pour les cloches de Saint-Laurent-Médoc

 

 

voir l'article

A2PL contribue à la restauration des plans de l’église de Brach

Soutenez le projet en participant le 17 avril au premier concert de l’Université Musicale d’Hourtin

 En 2016, lors de travaux de recherches complémentaires menés au sein des archives des communes en amont de l’exposition De Pierre, de Bronze et de Lumière, notre association a redécouvert un lot de documents exceptionnels : les plans du projet de l’église de Brach, signés d’Auguste Labbé au mois d’octobre 1865.

 L’exposition a rappelé l’historique tourmenté de la nouvelle église Saint-Sébastien, « l’église de briques » du Médoc, restée inachevée : un monument disproportionné par rapport à la taille de la commune, une sorte de projet fou, voulu par les citoyens brachois pour accompagner le mouvement général du diocèse sous l’épiscopat du cardinal-archevêque Donnet, mais aussi en vue de rivaliser avec ses voisines Carcans et Sainte-Hélène. On connaît la suite : la commune plongea dans les difficultés financières, et l’édifice ne fut pas entièrement finalisé. Il n’est pas surprenant, lorsqu’on connaît ce contexte, qu’un architecte bordelais de la stature de Labbé soit intervenu. Nous sommes à l’apogée du Second Empire : Labbé n’a encore que quarante ans, mais il occupe déjà les fonctions d’architecte diocésain. Au nombre de ses réalisations, ce qui fut l’hôtel de police de la rue Castéja, mais aussi l’ancien hôtel des Archives départementales situé rue d’Aviau dans le quartier du Jardin Public et inauguré en 1866. Il va doter le Pays Landescot d’un monument qui compte aujourd’hui parmi les plus distinctifs, ne serait-ce qu’en raison des matériaux employés à sa construction.

bras transept est

Théoriquement, ces 5 plans aquarellés, de format 33 x 49 cm, auraient eu vocation à aboutir dans les archives de la Commission des Monuments Historiques de la Gironde, évidemment impliquée dans le projet : ils en portent d’ailleurs le cachet, ainsi que la signature de Louis de Lacolonge, alors son président. Pour une raison quelconque, et après plusieurs navettes, ils restèrent dans l’armoire de la petite mairie de Brach, soigneusement pliés, et rapidement délaissés. Ils présentent un caractère remarquable pour différentes raisons, l’une des principales étant leur très grande qualité graphique : on appréciera la restitution des teintes des différents matériaux (pierre, bois, brique ou ardoise), le niveau de détail et la précision du trait, jusqu’aux ferrures des portes ou à la balustrade de fer forgé de la tribune. Selon un code souvent pratiqué, un personnage, que l’on aperçoit notamment sous le porche tenant une perche de 3 mètres de longueur, fournit l’échelle. On peut aussi admirer le jeu des ombres, comme sur le détail ci-contre représentant le bras Est du transept dont la masse est projetée sur la toiture à pan unique de la sacristie adjacente. Certaines vues nous dévoilent également l’ossature de l’édifice, avec les pièces de charpente de la voûte. Nous sommes ici bien loin de la PAO : ce sont de véritables œuvres, minutieusement réalisées.

 

Tous signés de Labbé, ce qui renforce leur valeur, ces plans, passés par les mains d’autorités successives, constituent également un instantané d’histoire locale : les conseillers municipaux, représentants de familles authentiquement landescotes – Pontet, Ycard, Barreau, Seyran... – les ont ornés de leur paraphe maladroit, ainsi que le maire, Jean Gaillard, dont l’épouse sera choisie ensuite pour marraine de la nouvelle cloche. Enfin, sur le plan de l’analyse historique, ces documents prennent toute leur dimension dans la mesure où ils correspondent à l’édifice qui sera effectivement réalisé : la pose solennelle de la première pierre se déroulera le 27 avril 1867, pour une première interruption de chantier dès 1868. Le procès-verbal de réception définitif, lui, n’aura jamais lieu : Labbé mourra en 1881 sans avoir vu l’achèvement de son projet. Le transfert de l’ancien cimetière accompagnait la construction de l’église, lui aussi sous l’égide de Labbé. Deux autres plans pourraient faire l’objet d’une restauration : l’un, remarquable témoignage de la physionomie de Brach au milieu du XIXe siècle, représente le bourg à l’époque des travaux ; l’autre, daté de l’année 1878 et signé de l’architecte Achille Grange, correspond à la création de l’école mixte de la commune, dont l’histoire a été étudiée en 2017 dans le cadre d’une extension de l’exposition d’A2PL 150 ans d’école publique en Pays Landescot

vue tribune

état endommagement plan façade clocher

vue du choeur et de sa charpente

détail porche et personnage

bras transept est

Toutes ces pièces ont souffert du temps et de l’oubli. Les règles de la conservation des documents figurés, cartes et plans de moyen et de grand format tout particulièrement, imposent la mise à plat, ce qui répond à des conditions de stockage dans un mobilier adapté dont les communes sont habituellement dépourvues, ou bien, a minima, dans des cartons à dessins de dimensions correspondantes. Ceux qui nous occupent ont vécu pendant plus d’un siècle pliés en quatre : l’usure est très nette à la pliure, altérant le dessin, la poussière, les taches, ne les ont pas épargnés. Le plan de la façade et du clocher, comme on peut le constater ci-dessus, est le plus endommagé. En 2017, un devis de restauration a été établi à notre sollicitation par l’Atelier du Patrimoine, avec lequel nous avions déjà collaboré. Il a été soumis à l’approbation du conseil municipal au mois de novembre. Un ordre de priorité a été défini, le principe d’un échéancier a été évoqué, le taux de participation financière de la commune étant tributaire du résultat de l’action de mécénat associatif aujourd’hui engagée. L’objectif est évidemment de parvenir à restaurer les différents lots dans les meilleurs délais.

 

Afin de restituer à cet ensemble de plans toute leur beauté et de permettre leur valorisation, A2PL a tiré partie du partenariat proposé lors de son Assemblée Générale 2017 par l’Académie Internationale de Musique Hourtin Médoc, qui débute sa nouvelle saison par un ensemble de trois soirées intitulées Concerts de prestige dans les églises du Pays Landescot. Le premier rendez-vous aura lieu le mardi 17 avril à 20 h 30 dans l’église de Brach, selon le programme joint (entrée : 15 €, à régler sur place). C’est également l’occasion d’admirer les œuvres que contient cette église méconnue : la statue de saint Sébastien classée MH, la magnifique série des clefs de voûtes armoriées peintes, les deux autels de marbre latéraux commandés en 1869 à la maison Larroque à Bordeaux. En participant à cet évènement musical, vous contribuerez, à hauteur de 20 % des recettes, au projet de restauration. Les dons seront également acceptés : A2PL a engagé les démarches nécessaires pour la reconnaissance officielle du statut d’intérêt général, afin de pouvoir délivrer en fin d’année 2018, si elle l’obtient, les reçus fiscaux qui rendent ces dons déductibles à hauteur de 66 % de la somme versée.

 Nous souhaitons souligner l’implication dans ce projet de la commune de Brach à travers son maire, Didier Phoenix, et l’adjointe en charge des affaires culturelles, Carmen Picazo, qui ont soutenu la proposition d’A2PL. Restaurés, protégés, reproduits sous forme numérique, ces pièces pourront pleinement intégrer l’ouvrage De Pierre, de Bronze et de Lumière dont l’édition est programmée pour l’année 2019, tout en contribuant au rayonnement du patrimoine de la commune qui vient d’être distinguée par le Trophée de la réussite des territoires 2018.

sortie du livre "le Mariage du Chevalier du Périer de Larsan

Du Périer de LarsanDu Périer de Larsan 

 

Léger clin d’œil à notre « année littéraire » qui s’est ouverte l’automne dernier avec la parution des Récits sauvages des Terres landescotes : nous publions un nouvel ouvrage consacré à un épisode médocain à la fois significatif et drolatique.

En l’année 1788, Romain du Périer de Larsan épouse sa cousine Geneviève, fille aînée du chevalier d’Aux, seigneur du Barrail. A2PL publie aujourd’hui les lettres échangées par les membres de la famille, jusqu’au procès sur lequel débouchèrent leurs orageuses relations.

détails et commande

conférence et sortie du livre 24 novembre

article du Courrier de Gironde du 8 décembre 2017

Notre association mène actuellement, dans le cadre de son 5e anniversaire, plusieurs projets éditoriaux.
 
La première de ces parutions
"Récits Sauvages des Terres Landescotes"
a eu lieu le vendredi 24 novembre 2017  à Hourtin. 
 
Au programme : présentation de l'ouvrage et conférence sur le thème Les Lettres au bord des Lacs. Nous y avons mis en lumière l'itinéraire de trois grands hommes de lettres girondins : Fernand-Lafargue, Valmy-Baysse et Raoul de Saint-Arroman. 
  
Nous avons voulu dans cet ouvrage parvenir non seulement à la réédition des œuvres (dont certaines sont publiées à titre exceptionnel avec l'accord des ayants-droits), mais aussi les enrichir à la fois d'une approche biographique des auteurs, pour la plupart oubliés et dont beaucoup ont des racines locales, et de commentaires sur la portée historique et ethnographique des récits. Une iconographie sélective complète ce livre de 440 pages, dont le prix de vente a été fixé à 20 €.
 
C'est une belle occasion pour nous tous de faire connaître un peu plus cette partie du Médoc et son histoire à travers le patrimoine littéraire.
 

déjà 5 ans !

Le samedi 30 septembre, nous avons conçu, à l'attention spéciale de nos adhérents, un voyage d'une journée pour partager la découverte des patrimoines de Lomagne. Et pas n'importe quels patrimoines, puisqu'il s'agissait exclusivement de sites en relation avec nos actions et l'histoire de notre Médoc, sur lesquels un accueil particulier nous était réservé. Un bel itinéraire de caractère au cœur du Gers, réservé à nos membres, pour des lieux d'exception.
 

L’INVENTAIRE DES CLOCHES DU PAYS LANDESCOT S’ACHÈVE

Saint-Raphaël

En amont de la présentation de l'exposition conçue par A2PL consacrée au patrimoine religieux du pays landescot, qui a été présentée en Médoc à partir du mois de septembre 2016, un important travail a été mené en lien avec la Société Française de Campanologie pour recenser et étudier l’ensemble des cloches suspendues dans les églises du territoire. Un partenariat très enrichissant, qui nous a permis d’étendre nos connaissances tout en réalisant pour notre part un apport de données historiques utile à la compréhension de l’objet.

Les représentants des deux associations ont ainsi travaillé dans un esprit d’ouverture et de complémentarité particulièrement plaisant, avec un profit partagé et la même volonté de transmission.

détails

Contribution aux biographies médocaines

C'est avec un réel plaisir que nous vous annonçons de la part de la Société Archéologique et Historique du Médoc la parution du recueil de biographies Quarante-six médoquin(e)s parmi d'autres, officiellement présenté à la Fête du Livre de Soulac-sur-Mer les 16 et 17 avril 2016.

Comme prévu, vous pourrez y découvrir un éventail de personnalités ayant joué des rôles de toute nature dans l'histoire de la presqu'île du Médoc autour du XIXe siècle : hommes politiques (Adrien Achard, Bernard Baguenard, Polynice Denjoy...), artistes et auteurs (Odilon Redon, Hermann Derose...), hommes d'Eglise (l'abbé Maguelonne, l'abbé Joffre...), archéologues (Emile Berchon, Gaston Lalanne,...), protecteurs et mécènes (Marie-Louise Fould, Armand Roux...), industriels (Théophile Skawinski...). Les détails relatifs à cette publication figurent depuis plusieurs mois sur notre site internet (cf. l'article Contribution aux biographies médocaines, en page d'accueil).

Dans l'attente d'un possible second volume, A2PL a modestement contribué à cette 1ère édition en remettant 5 notices sélectionnées par le comité de lecture, dont son conseiller scientifique, M. Marc Vignau, a assuré la rédaction aux côtés d'autres auteurs, parmi lesquels l'universitaire Christian Coulon, Claire Steimer, conservateur de l'Inventaire, Jean-Pierre Méric et Michel Aka, administrateurs de la SAHM.

 Afin de relayer la diffusion de cet ouvrage, A2PL a convenu de prendre en dépôt un stock d'exemplaires. Vous pouvez donc, si vous êtes intéressé par cette parution, nous passer directement commande afin de retirer le livre lors de nos prochaines manifestations, ce qui vous épargne les frais de port et les délais d'acheminement. Le prix de vente est fixé à 10€, à régler par chèque à l'ordre de la SAHM.

 

Nous sommes heureux de voir aboutir cette belle initiative, qui donne du sens à l'identité médocaine... ou quine !

 voir le projet

pages d'archives

document découverte

LA MÉSAVENTURE DE MONSIEUR DE MALEDEN

Les archives judiciaires fourmillent d’anecdotes d’une portée historique plus ou moins riche. Certaines se rapportent à des faits tragiques, d’autres ne sont qu’un épisode d’interminables imbroglios juridiques, quelques-unes enfin n’ont rien à envier aux scènes imaginées par Feydeau ou Labiche. Nous en sélectionnons une, extraite de la masse colossale que forment les archives de la sénéchaussée de Guyenne.

voir l'article